mercredi 20 janvier 2016

Change-t-on vraiment ?

Bonjour à toutes et à tous ! :D

Aujourd'hui c'est un article très très particulier (encore plus particulier que les autres particuliers que je vous ait déjà écrit ! ^^). Il est un peu comme une introspection sur ce que je ressens en ce moment. Particulier car personnel. Il concerne un sujet qui me tient à cœur parce que j'y suis confrontée et je pense ne pas être la seule. Alors, rien de grave je vous rassure. Je vais commencer tout de suite. Je ne pense pas vraiment "organiser" mes pensées, je vais simplement laisser mes doigts courir sur le clavier et on verra ce que ça donnera.

"Toi, je te connais, tu t'énerve pour rien". Cette phrase m'a fait un choc. En soit, qu'on me dise ça, c'est pas gênant. Je ne juge pas ceux qui pensent quelque chose de moi parce qu'on le fait tous finalement. Mais c'est que mon problème de colère que j'arrive de mieux en mieux à canaliser, qui m'a blessé. Je fais beaucoup (genre énormément) d'efforts pour me calmer et je pense (enfin même je sais) que j'ai bien avancé la dessus. Mais dans la tête des autres, est-ce que je change ? On m'a toujours connu ayant le sang chaud. Que ce soit ma famille, mes ami(e)s, vous pensez que leur point de vue peut changer, évoluer à notre sujet ? C'est la question que je me pose depuis quelques mois. Depuis que j'ai changé finalement. Je me rend compte au fur et à mesure que les gens mettent facilement des étiquettes, même sur leur entourage, et se défaire de ça ce n'est pas évident. Que ce soit vos ami(e)s ou votre famille, comme je le disais tout à l'heure, ce sont fait une vision de vous qui peinera à évoluer. Je suis d'accord que je reste une personne assez colérique même avec tous les efforts dont je fais preuve, mais les "mentalités" n'avancent pas. Et finalement c'est ça que je trouve désespérant. On essaye de se défaire de cette étiquette qui nous colle et dont on ne veut plus quitte parfois à ressembler à une autre personne juste pour ça.

Je parle de colère mais je peux aussi parler d'autres choses. Phrase un peu bête mais ma sœur a déménagé de chez moi il y a environ 4 ans (je crois) et aujourd'hui encore, elle ne cesse de me dire "Tu vas encore passer 30mn sous la douche juste pour te laver". Quand j'étais plus jeune (et qu'elle était toujours là, je passais la moitié de ma journée sous l'eau (non, j'exagère juste un peu :P), je prenais des douches super longues. Mais j'ai grandie, je me suis faite engueuler par ma mère accessoirement aussi, et depuis longtemps je ne fais plus ça. Mais il subsiste ce même commentaire à chaque fois qu'elle revient passer quelques jours chez a mère (avec qui j'habite encore). Oui, c'est dérisoire comme commentaire mais sa illustre bien que les gens ont du mal, en général (heureusement il y a des exceptions), à passer à autre chose.



C'est pour ça que je suis partisante de "changer" de cercle amical pour faire une pause de temps en temps. A force de rester avec des gens qui vous rappellent sans cesse comment vous étiez avant, avancer est-ce encore possible ? Personnellement je ne pense pas. Et je n'aime pas rester avec des personnes qui me tirent vers le bas ou me ramènent sans cesse dans un passé qui ne me ressemble plus et ne me correspond plus. On se forge ce qu'on est aujourd'hui grâce à ce passé. Je ne serais pas la personne forte que je suis devenue sans lui. Mais le ressasser n'apporte, selon moi, rien de bon quand on veut aller de l'avant. Je tente de le faire comprendre à mes ami(e)s quand je les revois (surtout que pour pas mal on se connaît d'avant ou de pendant le collège, qui remonte maintenant à bien loin pour moi) et que cela faisait un petit moment, que j'ai changé, que je suis plus mature, responsable et posée qu'avant. Mais il faut sans cesse prouver à tout le monde ce changement. Certain(e)s l’assimileront vite, d'autres moins, et d'autres encore pas du tout. Et c'est ça aussi pour moi la beauté de la chose : c'est là qu'on voit ses vrai(e)s ami(e)s, ceux et celles qui nous suivront dans nos choix tout au long de notre vie.

Ce post n'est pas rempli de négatif mais j'avais vraiment besoin de vous parler d'un sujet qui me touche et essayer de faire comprendre mon point de vue. Si vous n'avez que peu changer, heureusement pour vous, c'est très bien si vous vous aimez comme ça. Mais certains comme moi on besoin d'avancer et de changer de nature pour évoluer. J'allais dire évoluer tel un Pokémon mais je trouvais pas de métaphore très parlante après pour expliquer ça ^^ Quoi qu'il en soit, si un(e) de vos ami(e)s change, essayer de parler de ça avec elle c'est important. Pour elle/lui, c'est peut-être un passage obligé pour devenir quelqu'un de meilleur à ses yeux. Et gardez bien à l'esprit que même si elle/il change et que cela ne vous plaît pas mais que vous lui portez toujours une amitié sincère, acceptez le/la. N'essayez pas de façonner votre entourage, acceptez le tel qu'il est, il aura d'autant plus de choses à vous apporter. Bien sûr, si un(e) ami(e) change dans le mauvais sens (comme changer et mettre sa vie en danger, son intégrité ou tout autre chose), là il est nécessaire de lui faire voir ses erreurs avec une longue discussion. J'insiste bien sur le mot discussion et non procès ;)

C'est un article où j'ai beaucoup blablaté (oui j'invente des verbes mais visiblement Blogger connait vu qu'il n'a pas rectifié l'orthographe !) et c'est assez rare que je traite d'un sujet "sérieux" selon moi. Je n'ose pas toujours non plus de peur des réactions que je vais recevoir ... Un peu peur de m'éloigner des "sentiers battus" comme on dit, de la beauté quoi. Donc bon, j'espère qu'il vous aura plût même si il était assez long et qu'il y avait pas mal de lecture ^^ N'hésitez pas à me dire vos retours en commentaire ! A très vite ... ❤️

Et vous, qu'en pensez vous ? Quel est votre avis ?
- Nellia

1 commentaire:

  1. Hello !

    Je trouve ton article très intéressant et je comprends bien ton point de vue. J'ai un peu le même problème avec ma famille qui me reproche encore parfois d'être trop impulsive. Autant mes ami(e)s disent que je suis beaucoup plus réfléchie et aussi moins susceptible qu'avant (j'avais tout pour moi comme tu vois lol). Mais ma famille continue de me balancer ça en pleine tronche, faut le dire comme c'est xD. Et ça m'agace aussi puisque c'est un aspect sur lequel j'ai beaucoup travaillé.
    Après je me rends compte que j'ai droit à ce genre de réflexion en situation de conflit (surtout avec mon petit frère haha) un peu comme pour me couper l'herbe sous le pied. "Oh mais tu prends tout mal, tu t'énerves pour rien.."
    Du coup j'apprends à y faire un peu moins attention parce qu'au fond, je me dis que c'est un prétexte.

    Je pense aussi que c'est le fait d'être proche avec les gens qui fait qu'ils ne remarquent pas toujours les changements, en l’occurrence avec la famille c'est d'autant plus compliqué quand on vit avec. C'est comme quand on perd ou prend du poids, le changement on ne le remarque qu'à la fin.
    Depuis que mon grand frère est parti, ça va beaucoup mieux avec lui. Et si parfois il m'envoie une pique, je lui rappelle ses défauts pour lui montrer qu'on est tous humains et imparfaits, et ça le calme hihi (je suis toujours une peau de vache par contre lol).

    Alors il se peut que tes proches ne voient pas le changement tout de suite, mais le principal c'est que toi tu le vois, et que tu sois fière d'être arrivée à gommer quelque chose qui te déplaisait chez toi :).

    RépondreSupprimer